Description des études

Programmes de formation

Au sein du Département des Sciences et Gestion de l'Environnement, vous pouvez effectuer :

De plus, le Département des Sciences et Gestion de l'Environnement est partie prenante :

 

Spécificités des formations

 

Un objet transdisciplinaire commun : l'environnement

Toutes les formations proposées par le Département des Sciences et Gestion de l'Environnement (DSGE) sont centrées sur l'environnement et organisées dans une perspective de développement durable, ce qui rend cet enseignement original.

L'environnement étant un objet transdisciplinaire, son enseignement l’est aussi. Les programmes de cours permettent d’acquérir des connaissances et compétences dans des matières scientifiques, techniques, juridiques, économiques et politiques.

Dans cette optique de transdisciplinarité, les formations sont accessibles à des étudiants titulaires d'un bachelier ou d'un master dans un large éventail de disciplines de base allant de la chimie à la communication, des sciences de l'ingénieur aux sciences sociales. Les programmes de formation offrent à ce public hétérogène des outils transversaux aux champs disciplinaires ainsi que des savoirs pointus. De plus, cette diversité permet aux étudiants d’apprendre à communiquer et travailler avec des professionnels d’autres disciplines ainsi qu’à vulgariser des connaissances, compétence précieuse en matière de communication environnementale. Les formations proposées préparent les futurs environnementalistes à poser un diagnostic et à intervenir dans des situations professionnelles complexes et en évolution relevant d'une large gamme de métiers de l'environnement.

 

Un projet pédagogique original et unique


barre-photosL’environnement et le développement durable supposent un projet pédagogique en phase avec les enjeux actuels et futurs. L'enseignement et la recherche sont orientés vers les "problèmes" : l'approche est appliquée, au plus près du métier et des modes de gestion des problématiques environnementales. Cette approche exige davantage qu'une orientation "users driven research" : elle requiert l’intégration des enjeux portés par les acteurs concernés par ces problématiques. Le Département propose un enseignement qui vise à l'acquisition de connaissances scientifiques mais également de compétences pour la résolution intégrée des problèmes sociétaux. Il vise à former des généralistes de l’environnement, c’est-à-dire des professionnels capables d’intervenir en première ligne pour structurer et gérer ces problèmes tout en respectant la complexité des situations auxquelles ils font face avec les différents acteurs.

Ce projet pédagogique comprend :

  • Une structure d’apprentissage centrée sur l’étudiant
  • Une approche pluridisciplinaire et multisectorielle relative aux problèmes d'environnement
  • Des travaux de groupe pour développer votre capacité à collaborer avec les différents acteurs qui travaillent sur un même problème
  • Une méthodologie d’approche des situations environnementales "vivantes", donc multidimensionnelles, complexes et controversées
  • Une place centrale accordée à la pratique et au travail de terrain
  • Le développement de votre capacité à gérer les relations interculturelles, favorisé par les nombreuses nationalités qui se cotoient sur le campus

 

L'étude de cas concrets

Travail de terrain

Dans le cadre du Master en Sciences et Gestion de l'Environnement, des travaux de terrain sont prévus tout au long de l'année. Le cours sur les pollutions atmosphériques, par exemple, propose une visite de laboratoire suivie d'un séminaire sur la mesure des émissions en cheminée industrielle. Vous êtes ainsi amenés à manipuler des capteurs sur le terrain, à vous exercer à la prise correcte d'échantillons et à leur préparation en vue de l'analyse, à réaliser différentes analyses et à interpréter les résultats dans une perspective de diagnostic environnemental. Dans le cadre du cours "Formation par le terrain : études de cas", vous êtes amenés à réaliser une enquête auprès des acteurs concernés par une controverse environnementale lors d’un séminaire résidentiel (exemple 2015-2016 : le projet d’implantation d’une méga-prison à Haren).

Les étudiants du Master de spécialisation en gestion des risques et des catastrophes réalisent un séjour outre-mer de 2 mois dans le cadre de leur mémoire.

Projet personnel

Durant la deuxième année du Master en 120 crédits et durant un master de spécialisation, vous avez l'opportunité d'effectuer un stage dans diverses institutions en Belgique ou à l'étranger : entreprises, bureaux d'études, administrations, associations, laboratoires de recherche... Le stage est le cadre de développement de votre projet personnel qui peut se concrétiser sous la forme d'un mémoire. Il vous permet de mettre en pratique les compétences acquises durant votre apprentissage et constitue une première expérience professionnelle.

Exemples de mémoires réalisés les années précédentes.

Exercices intégrés

Le terme "exercice intégré" désigne une étude de cas réel menée selon une approche globale qui intègre des apports de différentes disciplines à une problématique environnementale. Véritable innovation pédagogique du Département, le cours "Approche multidisciplinaire d'une question d'environnement" se centre sur des problématiques controversées et complexes. Le cours aborde ces problématiques à travers les points de vue divers, et souvent contradictoires, des acteurs concernés qui témoignent au cours de deux semaines de séminaire. Vous êtes ainsi amenés à réaliser un travail de problématisation d'un cas analysé en intégrant des considérations sociopolitiques, scientifiques, techniques et éthiques.

Plus d'infos sur les exercices intégrés et les cas étudiés les années précédentes.

Version imprimable Page mise à jour le 19/08/2016